Mon légionnaire

      
88
SCULPTURE legionnaire chèvre desert fusil Scène de genre Assemblage Métal  - Mon légionnaire

Copyright de l'image © Dimitri Chachkine

Dimitri Chachkine



Format : H 60, L 67, P 28 cm

Couleur dominante : Noir

Technique : Assemblage

Matière : Métal


1300,00€
 Acheter

Mon Légionnaire
Y’avait du soleil sur son front qui mettait dans ses cheveux blonds de la lumièèèèèrrrrrreeeeee !
Il était mince, il était beau, Il sentait bon le sable chaud, Mon légionnaiiiiiiiirrrrrrreeeeeeeee !

Engagez-vous, rengagez-vous qu’ils disaient !
Si je m’attendais à ça !!!
Ils nous avaient parlé de voyages au pays des palmiers, de la douceur du sable chaud et des nuits de chaude camaraderie
Engagez-vous, rengagez-vous qu’ils disaient !!!
Dans ma tête ça n’a fait ni une ni deux, j’me suis dit « Hippolyte saisis ta chance, les voilà tes vacances de rêves, depuis le temps que tu rêvais de partir à l’étranger te la couler douce. Faire des ballades dans le sable fin sous un ciel radieux et passer des nuits torrides avec des collègues de chambrée! Qu’est-ce que tu veux de mieux ? »
Ouais et bien parlons en des vacances de rêve et du sable chaud !!!
Des dunes à perte de vue ! Du sable, encore du sable, rien que du sable et pour être chaud …ça c’est sûr qu’il est chaud, c’est rien d’le dire !!! J’ai les panards cuits à la vapeur qui ont doublé de volume, plus proches des endives au jambon amendées que des arpions en éventail au fond d’une tong!
Haaaa ! Bonjour le voyage au pays des palmiers !!
Je les cherche encore ces foutus arbres !!!
D’ailleurs c’est inutile de chercher à avoir de l’ombre quelque part, y’a rien ! Rien que du sable et de malheureuses touffes épineuses qui essayent désespérément de survivre sous un soleil de plomb
Pour vous dire même les gouttes de sueur n’ont pas le temps d’atteindre le sol tellement il fait chaud !
Et pour se désaltérer je ne vous en parle pas ! Le point d’eau le plus proche c’est un minuscule oasis à cent cinquante bornes du camp
Haaa ! Par contre, les nuits à la belle étoile en revanche là tu te les cailles, si tu n’as pas duvet, chaufferette de poche et chaussettes montantes tu te retrouves au petit matin en esquimau glacé avec son emballage prêt à consommer ! Ce n’est pas humain des endroits pareils !!
Engagez-vous, rengagez-vous, tu parles !!
Vous aurez toutes les femmes à vos pieds ! Qu’ils disaient !!!
Mon pauvre Hippolyte ! Tu t’es bien fait avoir, à part avoir troqué une chèvre à des nomades pour réchauffer tes nuits glaciales, c’est bien le seul truc à mamelles que t’ai trouvé dans le coin !
Badira qu’il m’a dit qu’elle s’appelait le touareg, il parait que cela veut dire « Aussi lumineuse que la pleine lune »
Ça !!! Pour sûr qu’elle est lumineuse la Badira, elle fait même des étincelles les soirs de pleine lune, un vrai feu d’artifice qu’elle vous fait la Badira, ça pétille dans tous les sens !
Hooo ! Mais n’allez pas croire que ça toujours été la fête avec la Badira, au début notre relation était un peu tendue, mais après un petit temps d’adaptation elle a fini par apprécier ma compagnie.
Oui, ho ! Ça va, inutile de me faire des « Mêêêê » à tout va, je ne vais pas déballer toute notre vie privée comme ça à des inconnus !

J'sais pas son nom, je n'sais rien d'lui. Il m'a aimée toute la nuit, Mon légionnaiiiiiiirrrrrreeeee !
Et me laissant à mon destin, Il est parti dans le matin Plein de lumiiièèèèèèèèrrrrrreeeeee !
Il était minc', il était beau, Il sentait bon le sable chaud, Mon légionnaiiiiiiirrrreeeeee !

DIMITRI C.


Dimitri Chachkine

La vie étant un grand théâtre, Dimitri ressent le besoin de raconter des histoires qui le touchent plus ou moins personnellement, se mettant bien souvent en scène directement ou indirectement. Il sculpte selon l’émotion du moment des morceaux de fer