Isabelle Pican

Bientôt,

Née le 8 décembre 1962 dans les Yvelines, habite proche de Bayeux depuis 6 ans, la mer élément indispensable aujourd’hui pour créer.
Utilise essentiellement la peinture acrylique, très adaptée pour sa rapidité d’exécution, et ses techniques d’assemblage.
Réalisation de nombreux collages à partir de tissus, dentelles de Bayeux, partitions, estampes, feuilles d’or  etc.
Toiles en relief avec insertion de boites, réalisation de bijoux  pour les œuvres creusées.
Depuis 2007, découverte des « Cahiers d’Isabelle », textes et illustrations par l’artiste.

Quelques exemples d’exposition :
1995 La Grande Arche de la Défense,
1996 Galerie l’expo, rue de bourgogne à Paris,
1998 Salon d’Art Contemporain à Pontoise,
2000 Théâtre Italien à Cabourg,
2002 Centre Léopold Senghor à Port en Bessin.

Cette exposition individuelle du 3 novembre 2008 au 15 janvier 2009 à l’hôtel Mercure au port de plaisance permettra à  Isabelle Pican de présenter  le jour du vernissage les dernières créations en particulier la parution de quatre livres, textes et illustrations de l’artiste en plus des derniers tableaux.
Une nouvelle façon  de communiquer et présenter une facette plus intime.
«Quand l’écriture prend le relais sur la peinture … »

Il y aura bien sur le  thème des fenêtres souvent des grands formats, les phares et les cabines de plage pour la sensibilité  à notre Normandie, les derniers palais, et en conclusion des derniers voyages au Brésil et en Andalousie.

L’ambiance de l’exposition de cette année sera la musique :
Le piano dans le hall d’entrée de l’hôtel mercure sera en fête à cette occasion et de nombreuses partitions cachées sous une nouvelle peinture.

Tous  ces thèmes différents qui glissent doucement  les uns vers les autres.
La mer, le ciment de toutes ces interprétations l’harmonie avec les bleus comme guides.

Toujours une place importante pour la fragilité dans les collages et le culot pour les superpositions.

Un secret travail sur les transparences, la vision intérieure et extérieure.
Une énergie débordante, une imagination illimitée, une déclaration d’amour évidente avec la naissance des cahiers.