29/07/2019

 

alt

 

          

 

 

Qui
a
la capacité
de voir
la beauté
          ne vieillit
jamais.

 

                                               Kafka

 
Commentaires : 0     Ajouter un commentaire
17/07/2019

                                                                                         Paroles d'étoile

alt

 

' Nous qui voyons, sommes-nous vus ?' dit le poète F.Cheng. Assise sur la terrasse ... regard tourné vers le carré de ciel étoilé ...  je laisse mes pensées défiler , filer, se faufiler entre les gerbes de fleurs scintillantes ...pensées ...  toiles tissées entre les étoiles ... des milliards d'étoiles, des milliards de planètes dans la Voie Lactée, notre belle galaxie ...Des milliers de milliards de galaxies dans l'Univers observable ... Terrible vertige  ... Etrange solitude ... Il y a-t-il 'quelqu'un 
Suite ...

Commentaires : 0     Ajouter un commentaire
17/07/2019

    Comme un appel

alt

 

  

Que serait notre vie sans les oiseaux ? Sans leur chant qui nous enchante, si gai, si léger, si vivant ?
 Chant mélodieux résonnant comme un appel ... Ecoute ... C'est beau, c'est émouvant ... Le chant venu d'un souffle touche le coeur et l'âme. Regarde ... l'oiseau, petite créature fragile ...de sa poitrine de plumes ...un chant  Résonance, un appel immense ...     Isa.

 
Commentaires : 0     Ajouter un commentaire
10/07/2019

   Je ne suis pas une machine

alt

 

          Le temps de ranger les courses ...
 le frigo a sonné x fois ' rappel
fermeture  porte '... X bips énervants de la part du
micro-onde ' retrait  plat réchauffé '...
Petits bips aigus  'allumer, augmenter, baisser
 température  plaque à induction '... La machine à
laver plus romantique juste quelques notes  :
  'fin d'un cycle'...Bips sonores cocotte minute et ...
Bip te 
Suite ...

Commentaires : 0     Ajouter un commentaire
09/07/2019

      Tristesse de la lune

alt

 

Ce soir, la lune rêve avec plus de paresse,
Ainsi qu'une beauté, sur de nombreux coussins,
Qui d'une main distraite et légère caresse
Avant de s'endormir le contour de ses seins.

Sur le dos satiné des molles avalanches,
Mourante, elle se livre aux longues pâmoisons,
Et promène ses yeux sur les visions blanches
Qui montent dans l'azur comme des floraisons.


Suite ...

Commentaires : 0     Ajouter un commentaire
Pages : Précédent   1  2  3  4  5 ...  Suivant