16/06/2019
Voyage en ombrelle

     Voyage en ombrelle

alt

 

     Elle attire le regard des petits et des grands. Elle réclame douceur extrême quand on la cueille. Un geste trop sec ou trop rapide et elle se désagrège aussitôt. Elle, c'est une boule blanche 'aérienne', duvet ? Coton ? Filaments ? Mieux encore, une multitude de petites ombrelles ... une merveille de la nature et le merveilleux ne s'arrête pas là ... Vous soufflez doucement et les ombrelles se détachent une à une et s'envolent avec une légèreté infinie, un équilibre parfait ... des dizaines et des dizaines d'ombrelles qui brillent dans la lumière... Mais où vont-elles ? Où s'arrête leur voyage ? En soufflant, vous avez joué le rôle d' Eole : mission anémochorie ou dissémination par le vent  Chaque ombrelle appelée aigrette ou pappus sert de voile pour transporter l'akène, fruit sec contenant la graine ...du pissenlit. Et le miracle se poursuit ... quand on apprend que les aigrettes peuvent transporter la semence à une distance moyenne de 30 km voire 150 km exceptionnellement. Boule blanche ' aérienne ' d'où viens-tu ?  Quand le vent emportera au loin tes ombrelles argentées, des graines voyageuses semées  naitront  pissenlits et  puis boules duveteuses qui attireront encore et toujours le regard des petits et des grands ...                               Isa.
Ajouter un commentaire
Votre nom : *
Votre email :
Votre site :
Rédigez votre
commentaire : *
captcha
Recopiez l'image ici : *
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.
Votre adresse IP (18.209.104.7) sera archivée.

* Champs obligatoires

Retour à la liste des articles