21/05/2019
Drôle de visiteur

  Le lézard ocellé

alt

Saisir le sous-titre

Oui, moi aussi en l'apercevant dans le jardin, j'ai eu un grand frisson dans le dos ! Comment était-il entré chez nous ? Caché  dans un fagot ? Sous une voiture ? Par le trou d'un mur ? Mystère, mystère !   Pour la première fois, je rencontrais Timon Lepidus, nom très chic donné à  ce  lézard ocellé d'un vert tendre  avec de magnifiques tâches turquoises. Timon quittait de temps en temps l'ombre  des sarments pour se mettre au soleil et saisir avec rapidité et dextérité,  avec sa  langue très longue,  un pauvre petit insecte volant qui avait eu la mauvaise idée de passer dans le coin. Pour être une belle bête, c'était une belle bête, look de petit crocodile qui peut mesurer  60 cm de long, voire 75 cm, certains spécimens pouvant même atteindre 90 cm.  Il est considéré comme le plus grand lézard d'Europe. Je n'en doute point ! Timon Lepidus est resté plusieurs jours  à hanter  fagots et  plates-bandes. J'avais perdu le goût du jardinage !!! Et des grillades !!!   Mari et  fils ont essayé d''attraper le saurien de la famille des Lacertidae pour le remettre dans la campagne ( espèce menacée donc protégée )  mais le lézard affolé s'est faufilé vitesse grand  V dans une fente du puits ... puits vide mais très profond ...  dont il n'est jamais remonté. Ainsi s'est terminée  l'histoire tragique de Timon Lepidus, un lézard ocellé à la robe superbe, très craintif, peu sympathique ... un drôle de visiteur qui ne me manque pas trop, je l'avoue .             Isa.
Ajouter un commentaire
Votre nom : *
Votre email :
Votre site :
Rédigez votre
commentaire : *
captcha
Recopiez l'image ici : *
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.
Votre adresse IP (34.231.247.139) sera archivée.

* Champs obligatoires

Retour à la liste des articles