26/04/2019
Partir pour réaliser ceux et ce que l'on aime ...

 Partir pour réaliser ceux et ce que l'on aime ...

alt

 

      Une année en Angleterre, en tant qu'assistante de Français à Stockport, entre  Deug et Licence AES, année sensationnelle pour une jeune étudiante de 20 ans, m'a cependant fait comprendre ce que l'on peut ressentir loin de chez soi. Il faut partir un certain  temps pour connaitre réellement le mal du pays, réaliser combien on aime les siens et combien on est attaché à sa terre. Une année de paysages d'un vert tendre, de gazons admirables sous une bruine quasi journalière...et  des 'petits' pois énormes aux repas ... j'ai banni pendant longtemps la couleur verte ... et les petits pois, cela va de soi .
         Aussi peu m'importent les grandes forêts , les vallées verdoyantes, j'aime par-dessus tout ce Midi aride, ces pierres à fleur de terre, ces vignes noueuses qui courent en plein soleil sur les versants entourés de murets façonnés par des générations d'hommes. J'aime ces sentiers qui serpentent à travers la garrigue, tissant une toile entre les villages, les tènements, les êtres humains. A chaque pas, je ne peux m'empêcher de penser à ceux et à celles qui m'ont précédée, au fil du temps, sur le chemin. Et  arrivée sur le plateau, je ne suis pas  seule à contempler le paysage : ils sont tous là, réunis dans un seul et même regard...
          Douce  sensation d'appartenance ... Il faut partir pour réaliser ceux et ce que l'on aime ...                     Isa.
Ajouter un commentaire
Votre nom : *
Votre email :
Votre site :
Rédigez votre
commentaire : *
captcha
Recopiez l'image ici : *
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.
Votre adresse IP (18.208.186.19) sera archivée.

* Champs obligatoires

Retour à la liste des articles