Vermicomposteur

      
134
CéRAMIQUE, VERRE  - Vermicomposteur

Copyright de l'image © Patricia Maillard

Patricia Maillard

 Canet en Roussillon


Rubrique :
Céramique, Verre

Format : H 80, L 45, P 45 cm

Poids : 23,00 kg


230,00€
 Acheter

Ce vermicomposteur est un modèle déposé de conception et fabrication artisanale francaises.

La céramique au service de l´art au et du potager!
À la demande des visiteurs des fêtes des plantes qui m´ont rencontrée ces derniers temps, une explication du fonctionnement:

Le vermicomposteur est une alternative aux petits composteurs en plastique.

Je les avaient pensés d´abord pour le potager familial. Il couvre, en diffusion de matières organiques une surface de 30 à 36m² environ (selon mes calculs,
un cercle de 3m de rayon ou un carré de 6m de côté).

Un bac troué et enterré jusqu´au bord supérieur recueille les épluchures de légumes et de fruits, les coquilles d´oeufs, le marc de café. Les trous permettent aux premiers vers de terre de se glisser dans ce restaurant d´excellence (Image en ligne) mis à leur disposition.

La décomposition incipiente produit un peu de chaleur, ce qui apparemment ne leur déplait pas et ils commencent donc à se reproduire de forme exponentielle ce qui naturellement accélère le compostage. Il n´y a pas besoin d´acheter des vers qui seraient étrangers à l´emplacement que vous avez choisi avec le danger d´amener des espèces qui ne seraient adaptées au biotope que vous voulez enrichir.

La matière organique sera diffusée par la pluie dans le sol aux allentours (à la racine des plantes), pendant les périodes ou la nature en a le plus besoin. Principalement, aux printemps pour alimenter les plantes qui poussent et en automne pour régénérer le sol mais aussi en continue. Les plantes comme nous s´alimentent un peu tous les jours et pas seulement ponctuellement. Les doses absorbées sont aussi en fonction des mouvements de la nature.

Le trop plein de vers de terre sortira du récipient enterré pour coloniser le terrain au-dela bien sûr de nos 36m² laissant sur leur chemin des turricules qui eux aussi sont un excellent engrais.

laissé en place le vermicomposteur ne demande qu´à être alimenté, il ne faut pas tasser les épluchures, ralentir le remplissage peut-être au plus fort de l´hiver, et remuer doucement au début du printemps le fond du recipient pours´assurer que le fond n´est pas trop tassé.

Il ne faut pas l´arroser avec de l´eau de robinet. La pluie est suffisante. Une saine humidité est toujours conservée, la température ne dépasse jamais celle qui est bonne pour les vers de terre (11 à 25°C), même en cas de sècheresse prolongée à l´extérieur si vous alimenez régulièrement le composteur de matiere végétale.

L´expérience à démontré en Allemagne que le composteur est excellent également dans les massifs de fleurs, on peut alors y mettre les végétaux du même terrain avec les matières que l´on a cité ci-dessus en évitant toute fois trop de matière trop lignieuse.

Le composteur étant sorti il y a peu de temps je n´ai pas eu encore le temps de prendre toutes les photos pour illustrer ces explications.

Les avantages:
Diffusion permanente
Durabilité de l´objet
pas d´apport d´espèces étrangères au terrain
Pas d´odeur ni de mouches
Pas de fermentation au sens propre du terme
Selon les connaissances de chacun l´ apport de matière est modulable (exemple simpliste: là ou les vegétaux plantés ont besoin de plus de calcium ... c´est là que l´on mettra les coquille d´oeuf).
Esthétique (ou du moins sympatique)... les épluchures n´ont plus besoin de joncher le sol du potager...


Patricia Maillard

Patricia Maillard prend son temps... pour que le charme de ses créations de jardins défie le temps!