Amani Lizah Glaise

13/01/2019
Les aléas du trouble artistique

 

alt


"Plutôt que d'imaginer en moi l'insatiable pimbêche
De mon regard hautain
De ma mine méprisante
Sache qu'en dedans je me sens douce comme une pêche
Camouflant mon âme fragile
Dans la peau d'une combattante."


 

J'associe assez facilement mes dessins à des états. Des états d'âme aussi. C'est vrai qu'on pourrait penser que c'est un peu comme de l'art thérapie, j'y mets ce qui a besoin de s'exprimer mais je ne crois pas qu'il faille tout réduire à cela. C'est d'abord l'expression. Ce qui doit être. Ce qui doit jaillir afin de permettre aux yeux de s'interroger sur son propre vécu, pas sur le mien.

Non, cela m'est personnel, entendons-nous bien [...].

La suite ici : https://amani-lizah-glaise.blogspot.com/2018/10/les-aleas-du-trouble-artistique.html

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
Votre nom : *
Votre email :
Votre site :
Rédigez votre
commentaire : *
captcha
Recopiez l'image ici : *
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.
Votre adresse IP (34.228.38.35) sera archivée.

* Champs obligatoires

Retour à la liste des articles