Caregnato Alberto

29/06/2013
Le dernier jour

Le dernier jour

L’oiseau un jour se penchera sur notre univers
Des ses plumes d'or et d'un souffle léger
Murmurera à notre oreille nos derniers vers composés
Sans bruit, et d’un léger bruissement d'ailes
Emportera avec lui nos ultimes secrets.

Jadis nous avons manqué de tout, puis on manque de rien,
Des rêves, des nuits, des jours lointains,
Des éclaircis, des pluies, et des velours,
Faut savoir dire adieu à son enfance,
A tous nos souvenirs d’abstinence

Lorsqu’il ni aura plus personne pour nous écouter
Plus personne pour nous raconter,
Chercher en vain une compagnie, une amitié,
Un visage familier, quelqu’un a qui parler
C'est toujours le même cercle,
Même décor même paysages,
Seul les gens et les visages changent

Puis l’on se revêt de nos peaux de chagrins,
L’on voudrait bien choisi le plus court chemin !
Mais on patiente sagement au coin de feu,
On s’écoute partir au cliquètement de la pendule
Et on attend sagement que la vie capitule
Afin de s’apercevoir que le ciel est enfin bleu.
Au de la du brouillard de nos yeux vitreux

Caregnato Alberto 18.05.2010
 

Ajouter un commentaire
Votre nom : *
Votre email :
Votre site :
Rédigez votre
commentaire : *
captcha
Recopiez l'image ici : *
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.
Votre adresse IP (34.204.200.74) sera archivée.

* Champs obligatoires

Retour à la liste des articles