Frédéric Nion

L’exponentiel de la complexité éventuellement générée par le numérique.

Une image simple «mixée» avec une autre image simple va donner une image plus complexe.

Le numérique donnant la possibilité de «mixer» dix, vingt images cela donne une idée de la complexité à laquelle il est possible d'aboutir ; la complexité n’étant pas nécessairement dans l’image elle même mais dans le nombre d’images différentes qu'il est possible d'obtenir.

Il y a vingt et une possibilités de fusion colorimétrique de deux images ; deux images «mixées» peuvent donc en générer vingt et une. Je vous laisse calculer les possibilités en mixant trois, quatre, cinq, dix images.