Bientôt,

Mon chemin artistique ...

 

Ayant commencé ma vie professionnelle dans la photographie et notamment le tirage couleurs, je suis très impliqué dans l'harmonie chromatique et très influencé par les couleurs. Le travail autour de l'image est essentiel pour moi, cela a influencé mon regard sur le monde qui nous entoure.

Après avoir fait moi-même beaucoup de photos, j'ai éprouvé le besoin d'affirmer ma sensibilité en peignant.

 

J'ai commencé par essayer, à travers mes toiles, de refléter au plus près la réalité des paysages que j'avais photographiés : le mixage m'a permis d'évoluer vers une créativité plus abstraite destinée à toucher plus les sens et à poser un regard différent sur la réalité.

 

J'ai toujours été inspiré par le monde urbain et la complexité de la problématique entre population et habitation : comment une ville peut-elle trouver l'équilibre entre densité de population et espace occupé ?

Donner de la hauteur, du mouvement dans une architecture sans cesse renouvelée me fascine, et la force qui s'en dégage me donne envie de la transcrire dans mes toiles.

Cependant, ce que je recherche est une forme de douceur, de plénitude pour ceux qui les regardent.

Là encore, l'influence de la photographie axe principalement mon travail sur la recherche de la lumière qui va éclairer ma peinture, ainsi que le cadrage qui permettra de mettre au mieux en valeur ce que je peins.

 

Mes tableaux sont toujours dominés par des lignes et des traits, quelque soit la technique utilisée.

J'ai commencé par des paysages mêlant la campagne et la ville, ou encore des vues de bords de mer, traversés par des lignes de plus en plus denses, jusqu'à arriver à une forme de cubisme de moins en moins figé. Chaque carré est analysé selon une lumière particulière pour refléter une ambiance harmonieuse et chaleureuse.

Le pinceau et la peinture à l'huile permettent une recherche précise de la couleur adaptée. Je prends beaucoup de temps à mélanger les teintes pour obtenir celles qui rendront chaque partie du tableau en cohérence avec l'arrivée de lumière qui traverse l'espace de la toile.

Cette recherche autour des teintes m'a fait basculer vers une technique différente qui est l'utilisation du couteau, ce qui me permet d'être au plus proche d'un ressenti visuel et affectif pour abandonner petit à petit le figuratif.

 

La photo est par essence liée à la réalité, alors que la peinture me permet d'exprimer cet univers imaginaire et onirique.
La photo est l'art de ne rien oublier, alors que la peinture est l'art de s'oublier…

 

Fabrice Laly